• Chroniques Auteurs B

  • Jane Eyre de Charlotte Brontë, Adapté par Crystal Chan, Illustrations SunNeko Lee Editeur : Nobi Nobi (8 février 2017) Collection : Les classiques en manga

    Jane Eyre est une orpheline recueillie par sa tante, une femme jalouse qui fait de sa vie un enfer. Aidée par le médecin de famille suite à un malaise, Jane va partir dans le pensionnat de Lowood, une école insalubre où le typhus fait beaucoup de victimes. Rescapée de cet endroit, elle trouve ensuite un emploi de gouvernante dans le manoir de Thornfield. Sa rencontre avec le maître des lieux bouleversera sa vie à tout jamais, mais l'indépendance de la jeune femme lui permettra-t-elle d'atteindre ce bonheur longtemps recherché ?

     

    L’avis de #Zouzounella : une belle adaptation

    Je n’aurais jamais pensé trouver une adaptation en manga du grand classique de la littérature anglaise qu’est Jane Eyre ! Je ne parlerai donc pas ici de l’histoire en elle-même.

    Les dessins reflètent plutôt bien l’ambiance du roman et le synopsis est fidèle au texte original.

    Cependant, je n’ai pas retrouvé l’atmosphère gothique et un peu fantastique de certains passages que j’avais appréciés dans la version d’origine, ce qui m’a un peu désappointée.

    Toutefois, l’ensemble est assez réussi et les illustrations sont belles.

    Étant une fan de cette œuvre depuis mon enfance, j’avais un peu peur de découvrir cette transposition : je n’ai pas été déçue et je la recommande !

    Jane Eyre de Charlotte Brontë, Adapté par Crystal Chan, Illustrations SunNeko Lee


    votre commentaire
  • Léa Bacal, T2 :  À Belles Dents de Anne Bardelli 

    Éditions du Petit Caveau, 27 février 2017

    L'agent Léa Bacal n'est plus la même depuis sa confrontation avec Skull, l'originel. Elle apprend tant bien que mal à vivre sa nouvelle condition auprès de Hunter, son compagnon hybride. Mais la tranquillité ne dure pas : un lycanthrope sème la terreur dans la région. Il tue des jeunes femmes dont le seul point commun – et malchance – est leur ressemblance physique. Non content de les massacrer, le monstre marque leur front de lettres ou de chiffres. Quel message morbide veut-il laisser derrière ces signes sanglants ?

     

    L’avis de #Zouzounella : une suite à la hauteur

    Ayant beaucoup apprécié le tome 1, j’attendais beaucoup de cette suite, et je n’ai pas été déçue !

    La plume de l’auteur est si fluide que j’ai lu le livre d’une traite, en un après-midi !

    Léa Bacal s’adapte à sa nouvelle condition auprès de son partenaire au travail comme à la ville, Hunter. Leur relation semble plus forte.

    Cependant, de nouvelles affaires s’enchaînent, avec des victimes qui semblent avoir leur physique en commun et des traces de morsures de lycanthrope. Toutefois, les marques laissées sur le front des victimes laissent présager une alliance entre le loup-garou psychopathe et quelqu’un d’autre.

    Léa va faire appel à Charles, le maître vampire pour l’aider sur cette enquête, au grand déplaisir de Hunter.

    Il est cependant difficile d’en parler plus sans dévoiler l’intrigue, ce qui serait dommage.

    Même si j’ai eu l’intuition de certains développements, les rebondissements et l’émotion étaient au rendez-vous et le final laisse la possibilité de nouvelles aventures.

    Léa Bacal, T2 :  À Belles Dents de Anne Bardelli


    votre commentaire
  • Au-delà des Limbes de Mélanie Baranger chez Plume Blanche Editions

    Nul ne sait de quelles belles rencontres est faite la Vie... alors la Mort...

    On ne prévoit jamais la date de sa mort. On peut y penser, souvent, on peut en avoir peur parfois, mais personne ne sait quand elle viendra nous chercher.
    Ambre, une jeune étudiante de 21 ans, plonge dans un long coma à la suite d’un terrible accident, mais ce qu’elle découvre alors va changer sa vie à jamais. La Mort n’est pas une fin… et si elle lui permettait de prendre conscience des esprits autour d’elle ? Et plus encore, de celui pour qui son âme était destinée ?

    Une romance fantastique attachante qui a remporté le Prix de l'Humanisme 2016 !

     

    L’avis de #Zouzounella : un livre très émouvant !

    À la suite d’un attentat, Ambre, jeune fille qui devait faire sa première rentrée universitaire se retrouve dans le coma.

    Et là, elle va vivre une expérience qui va transformer sa vision du monde.

    En effet, dans cet entre-deux, elle va rencontrer d’autres personnes dans le coma, comme elle, et des personnes décédées, à l’état de fantômes.

    Chacun va se présenter et expliquer sa ou ses raisons d’être encore là, et raconter la tranche de vie qui l’a mené à cet instant.

    C'est vraiment fort, très émouvant, j'ai même pleuré à quelques passages ! Bravo !

    Le style est simple et direct, très agréable à lire. Il subsiste malheureusement quelques fautes et coquilles.

    Mais l'ensemble est émotionnellement magnifique !

    Au-delà des Limbes de Mélanie Baranger


    votre commentaire
  • Encres Éternelles – T1 - Augure de Isaura Bonacina  

    Autoédition - 5 mai 2017

    Année 1816. Lizetha d'Orcourt se confie dans une lettre. Confidence d'une solitude pesante au cœur de la grande propriété de GrandArmour. Alors qu'elle dépose cette lettre dans le creux d'un arbre, rien ne prédestinait ce qui découlerait de cet acte ordinaire. Année 2016 Julie Davons parcourt le jardin de sa grand-mère, dépendance de la vieille propriété de GrandArmour. Attirée par un morceau de papier dans le creux d'un arbre bordant la propriété, elle découvre une lettre provenant d'une autre époque. Naîtra alors de cet échange épistolaire, une véritable amitié et bien plus encore. Plongées dans les secrets que renferment GrandArmour, ces deux femmes d'un temps opposé parviendront-elles à comprendre ce qui les lie ?

    L’avis de #Zouzounella : Voyage(s) dans le temps

    Il s’agit ici d’un roman épistolaire, c’est-à-dire d’un échange de correspondance.

    La particularité de celui-ci est que les deux femmes qui s’envoient des lettres le font par le biais du dépôt dans un arbre, dans le parc de GrandArmour, depuis deux époques différentes !

    La première vit au 19e siècle et la seconde à notre époque : elles se racontent leurs vies et leurs solitude, et puis, se basant sur le soutien de l’autre, elles s’émancipent et prennent leur vie en main.

    Mais rapidement, outre l’étrangeté du phénomène initial, la dimension paranormale prend de plus en plus de place dans le récit et finalement, leurs histoires se percutent.

    La postface est déroutante, mais peut-être est-ce une façon d’annoncer une suite ?

    Encres Éternelles de Isaura Bonacina


    votre commentaire
  • La Meute de Mervent de Laura Black

    Éditions Sharon Kena (18 avril 2017)

    Alyssa Clavel est condamnée à mort depuis que le sorcier Galil a maudit sa lignée pour s'emparer de sa clé de pouvoir. Poussée par se grand-mère, elle entreprend de rechercher le talisman, censé la libérer. C'est à Turlant, petite commune vendéenne, qu'Alyssa rencontre Erik Laveau, loup-garou et porteur du précieux talisman. L'homme a déjà croisé la route du traqueur, responsable de la mort de sa propre famille, et n'aspire qu'à se venger. Pourtant c'est son désir de protéger la sorcière qui prend le pas, même s'il réalise très vite qu'il est difficile de défendre une femme qui le fuit sitôt l'avoir séduit.

     

    L’avis de #Zouzounella : je l’ai dévoré en une nuit !

    Je louchais sur ce livre depuis sa parution, car sa couverture est très belle et sa présentation est alléchante J’ai craqué lors du Salon Fantastique où sa charmante auteure me l’a dédicacé et j’ai bien fait, car j’ai passé un excellent moment de lecture !

    Alyssa est une jeune sorcière blanche qui vit sa vie en attendant la mort car elle se sait condamnée par une malédiction. Autant dire que ce n'est pas vivre... Et on aurait bien envie de la secouer, ce que fait parfaitement sa grand-mère, Honorine, surnommée Bom par sa petite-fille.

    Cette aïeule énergique, alertée par le décès d’un des rares survivants de la lignée de sorciers dont elles sont issues, la pousse à rechercher le « Talisman », qui lui permettrait de contrer l’extinction de leur famille. Elles partent donc en quête, dans la forêt de Mervent, en Vendée. 

    Il s’avère que le Talisman est un sorcier, qui a été transformé en loup-garou, qui se nomme Éric Laveau. Dès qu’ils se rencontrent, l’attraction est très forte entre eux, pour ne pas dire explosive. Ils passent une folle nuit ensemble, et, le lendemain, la jeune-femme prend la fuite. Car elle ignore qu’Éric cherche aussi à se venger du sorcier qui la poursuit et elle ne veut pas le mettre en danger, ainsi que la meute dont il est le chef.

    Il entre alors dans une rage folle et est étonné lorsqu’Honorine débarque chez lui quelques temps plus tard, pour lui demander des comptes…

    L’intrigue est bien construite et plusieurs questions restées sans réponse ainsi que le cliffhanger appellent une suite, qui, je l’espère arrivera bientôt !

    La Meute de Mervent de Laura Black


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique