• Coeur d'Ours de Mélanie Baranger,‎ 

    Les éditions Livresque (24 janvier 2018)

    Après le décès de sa sœur, Anna hérite de sa demeure. Ne trouvant pas le courage de s’y installer, elle loge chez Ronan, leur meilleur ami.

    Le temps fait son œuvre, la jeune femme s’accoutume de sa peine et décide de visiter la maison quelques mois plus tard. Seulement voilà, les lieux sont occupés par un homme mystérieux et terriblement attirant.

    Qui est-il ? Quel est cet étrange tatouage sur son torse ?

    Anna trouvera sa réponse lors d’un voyage humanitaire où elle prendra connaissance d’une étrange légende... celle de l’homme-ours. Et si tout cela était lié ?

     

    L’avis de #Zouzounella : une romance pleine d’humanité

    J’ai apprécié de retrouver la plume fantastique de Mélanie que j’avais découverte avec « Au-delà des Limbes ».

    Avec délicatesse, elle aborde cette fois-ci plusieurs thèmes : le deuil, l’engagement dans des missions humanitaires, l’alcoolisme et elle nous présente une version revisitée du conte de « La Belle et la Bête ».

    Bien évidemment, le côté fantastique et magique, auquel la jeune héroïne est confrontée présente un contraste avec la réalité.

    L’onirisme permet, indirectement, aux deux principaux protagonistes de se découvrir davantage.

    Le cheminement d’Anna alterne avec le point de vue de Thomas /l’Ours, ce qui permet d’en savoir un peu plus sur celui-ci.

    Les personnages secondaires apportent une vision alternative : Ronan ne vit pas son deuil de la même façon qu’Anna et sa meilleure amie est marquée, tout comme elle, par les rencontres qu’elles feront lors de leur voyage ; les neveux de Thomas offrent à celui-ci une raison de tenir, même lorsqu’il perd espoir.

    Malgré quelques répétitions, une histoire riche en émotions et une leçon d’humanité nous sont fournies.

    Coeur d'Ours de Mélanie Baranger


    votre commentaire
  • Octavie d'Urville : Sous l'ombre du Vampire de Esther Brassac 

    Éditions du Chat Noir, 7 avril 2017

    Quand on est une fée fantôme maigrichonne, de surcroît incapable de se dématérialiser avant 22 h 43, la vie n’est pas facile.
    Quand, en plus, une naïade, tellement belle que c’en est choquant, a le toupet d’emménager dans un appartement adjacent au vôtre, les choses se gâtent.
    Mais lorsque votre patron et ami, un vampire métamorphe au caractère de cochon, trouve le moyen de se volatiliser sans crier gare alors qu’il attend avec impatience un colis très spécial, là, ça devient franchement invivable.
    Octavie d’Urville, la fée fantôme la plus complexée de Londres, est bien décidée à enquêter sur sa disparition. Heureusement, Gloria, sa meilleure amie, et Clyde, démon schizophrène, vont la soutenir.
    C’est alors que, submergée par les problèmes à ne plus savoir où donner de la tête, la vie décide de mettre sur sa route un charmant rouquin aux yeux verts qui ne laissera pas notre détective débutante indifférente.

     

    L’avis de #Zouzounella : un univers et des personnages un brin déjantés

    J’ai découvert un univers unique, dans une atmosphère steampunk, sans véritable époque, toutefois actuelle.

    L’auteur partage sa vision personnelle des êtres surnaturels, reprenant certains codes, en rejetant d’autres et en en créant de nouveaux.

    Le tout servi dans une enquête policière, ou plutôt plusieurs, qui se recoupent.

    Depuis quelque temps, des membres de la communauté surnaturelle sont victimes d’enlèvements et leur disparition inquiète leur collectivité.

    De son côté, notre fée-fantôme, Octavie recherche son patron et ami, Swann, un vampire pour le moins étrange, qui tient un magasin d’artefacts magiques et qui disparaît après lui avoir laissé des instructions pour la réception d’un colis pour le moins bizarre.

    La curiosité étant une des caractéristiques de notre héroïne, elle est déterminée à l’assouvir.

    Pour cela, elle va avoir l’aide de sa meilleure amie, une autre fée-fantôme du nom de Gloria, qui est reporter de mode et elle va devoir soutenir le compagnon de Swann, qui est un démon à l’équilibre précaire et se prénomme Clyde.

    Lorsque deux nouveaux venus apparaissent dans leur secteur, un nouveau locataire, rouquin au charme irrésistible pour Ophélie qui emménage au-dessus de la boutique de Swann et une nouvelle voisine pour Octavie et Gloria, ils viennent agrandir la liste des suspects.

    Après maintes mésaventures en tout genre : agressions, cambriolages, enlèvements, etc, notre jeune héroïne va se retrouver, bien malgré elle, au cœur d’une machination pour la préservation de toute la société surnaturelle, mise en danger par de sombres terroristes.

    Le tout est très bien écrit, dans un mode enlevé, enjoué, avec une bonne dose d’humour et d’ironie : en un mot, un excellent cocktail divertissant !

    Octavie d'Urville : Sous l'ombre du Vampire de Esther Brassac


    votre commentaire
  • La Meute de Mervent – T2 de Laura Black

    Éditions Sharon Kena, 22 août 2017

    « — Alors Elena, quel est ton choix ? interrogea Baptiste. »

    La phrase résonnait avec défi, un défi qui croissait d’ailleurs à mesure qu’Élena se la répétait. Baptiste avait osé lui proposer un nouveau pacte de soumission, perspicace sur le fait que rien ne pourrait autant désarçonner la louve. Et il avait visé juste. Élena s’était attendue à tout, sauf à cette sommation qui ressuscitait ses pires cauchemars. Et sa culpabilité...

    Élena, jeune louve garou, s’est jurée que plus jamais elle ne signera un pacte de soumission. Pourtant, lorsque sa meute requiert son aide, elle déroge à toutes ses promesses et affronte son ancien maître, un vampire aussi sadique que tyrannique.

    Alors que la jeune femme croit sombrer, elle reçoit l’aide inattendue d’un autre vampire qui, s’il promet de l’aider, n’en demeure pas moins un inquiétant prédateur.

    Mais, face au péril encouru par sa meute et à la terrible menace qui pèse sur les limbes à cause d’Érebat, Élena est prête à tout, même s’il s’agit de pactiser avec le diable...

     

    L’avis de #Zouzounella : une suite excellente !

    J’ai été bluffée par la suite que Laura Black a donné à la Meute de Mervent !

    En effet, en prenant Éléna comme personnage principal, ce n’était pas gagné d’avance, son rôle de reine des glaces/garces ne l’ayant pas particulièrement rendue sympathique dans le premier opus.

    Dans celui-ci, on en découvre plus sur le passé de la jeune louve, qui n’a pas été de tout repos jusqu’à ce qu’Éric ne la libère du pacte avec un vieux vampire, Baptiste.

    Cependant, on en apprend également plus que les autres membres de la meute, et une amorce de celle des loups blancs est lancée, qui deviendra l’objet du prochain roman.

    Mais l’auteur ne perd pas de vue l’histoire actuelle et l’on retrouve également avec plaisir Éric et Alyssa, ainsi que leur bébé, Ella ; mais aussi Esteban, Charles et Margaux, sans oublier Luc et Honorine.

    Éléna reçoit l’aide inattendue de Jonas, un vampire du clan de Baptiste, mais qui s’est affranchi de l’emprise de celui-ci. Elle se méfie de lui, car elle sait qu’il la méprise mais est obligée d’accepter son aide, au vu des circonstances.

    La réapparition d’Érébat dans l’équation va nous emmener dans une autre dimension et j’espère que l’on reviendra sur les possibilités du portail dans les prochains volumes.

    L’intrigue est bien construite et pleine de rebondissements, pour le moins inattendus et je ne me suis pas ennuyée une seconde. J’ai vraiment apprécié la façon de traiter le sujet et surtout celui de ne pas s’arrêter aux apparences. L’histoire se termine avec des possibilités d’ouvertures qui semblent prometteuses.

    La meute de Mervent – T2 de Laura Black


    votre commentaire
  • Bay village – T1 – Coups de foudre et quiproquos de Tamara Balliana

    Montlake Romance (3 octobre 2017)

    À la mort de sa tante adorée, Amy décide de reprendre son café « Chez Josy », situé en plein cœur de Boston. Trois ans plus tard, le bilan est mitigé : si Amy est épanouie dans son travail, il accapare toute son énergie et sa vie personnelle en souffre. Bien décidée à ce qu’elle ne reste pas célibataire à la veille de ses 30 ans, sa mère lui présente le lieutenant Tom McGarrett, de la police de Boston, lors d’un dîner de famille…

    Leurs chemins ne tardent pas à se recroiser car, dès le lendemain, Amy est victime d’un braquage. Et comme si cela ne suffisait pas, son employée Amber disparaît mystérieusement. Amy décide alors de prendre les choses en main et de mener sa propre enquête, qui la mène dans les milieux troubles de Boston et dans l’entourage du séduisant mais dangereux chef de gang Cole.

    Entre le gendre idéal et le bad boy, son cœur balance… Qui Amy choisira-t-elle ? Réussira-t-elle à retrouver Amber et les responsables du braquage ?

    Ce roman à trois voix est le premier tome d’une trilogie romantique et enlevée dont vous deviendrez vite accro !

     

    L’avis de #Zouzounella : une romance pleine de peps, un peu plus « dark » que les précédentes

    J’ai apprécié de retrouver la plume légère et enjouée de Tamara Balliana, pour une nouvelle comédie romantique, un peu plus sombre que les précédentes par l’enquête policière qui y est liée.

    En effet, Amy est la fille cadette du chef de la police de Boston, et comme elle est très occupée à tenir le café que sa tante lui a légué, sa mère décide de lui faire rencontrer un jeune inspecteur à l’avenir prometteur, Tom, lors d’un dîner de famille.

    Peu de temps après, Amy se fait braquer et son père demande au sympathique inspecteur de mener l’enquête. Mais au même moment, une de ses deux employées, Amber disparaît. Elle est très inquiète et comme personne ne la prend au sérieux, elle décide de mener sa propre enquête.

    C’est au cours de ses recherches qu’elle va tomber sur Cole, chef de gang et chef du petit copain d’Amber.

    Lui est estomaqué qu’un petit bout de femme lui tienne tête, là où les gros balèzes de son gang y réfléchiraient à deux fois avant même d’oser hausser le ton. Il est désireux d’en savoir plus sur cette affaire qui lui semble mettre en avant des failles dans son propre gang et n’est pas insensible non plus au charme et à la fraîcheur de la jeune femme.

    Et là, Amy, d’origine irlandaise et surveillée par sa grand-mère catholique pratiquante, se trouve devant un dilemme : faire confiance au voyou au charme sulfureux ou se confier au jeune inspecteur bien sous tous rapports ?

    Elle va laisser son instinct et son coeur la guider.

    Cette romance à trois voix est dynamique, pleine de peps et d’humour.

    Bay village – T1 – Coups de foudre et quiproquos de Tamara Balliana


    votre commentaire
  • Shadows of the past -T1 : Delayed Love de Laura Black 

    Éditions Sharon Kena, 12 décembre 2017

    Les Strawford...

    Ils sont riches, intelligents et bénis des Dieux. Pourtant, derrière les faux-semblants, ils cachent une blessure que rien ne parvient à effacer...

    Vingt-deux ans plus tôt, suite à l’enlèvement de la plus jeune des sœurs, la famille a sombré dans le chaos. Du jour au lendemain, la mère a disparu, abandonnant ses six enfants, et le père s’est transformé en un tyran acariâtre.

    Samantha Strawford, étouffée par un père abusif, a fini par fuir sa famille. Le malaise cardiaque de son père l’incitera-t-elle à rentrer à Houston ? Pourquoi craint-elle de croiser le chemin de Léo Stavros, le fils de sa belle-mère ? Osera-t-elle reprendre l’enquête concernant la disparition de sa jumelle ?

    Blake Strawford, lui, est un séducteur invétéré qui se perd en relations amoureuses sans lendemain. Une seule femme l’a jamais obsédé, mais il la méprise pour son attitude légère. Pourtant, lorsqu’il croise de nouveau Prue Deeppers, il perd pied...

    Malgré les ombres du passé, les Strawford accéderont-ils enfin au bonheur ?...

     

    L’avis de #Zouzounella : une romance peu commune

    J’ai apprécié cette romance peu commune, sur fond de drame familial et de suspens.

    En effet, le prologue décrit l’enlèvement de sœurs jumelles, puis le début nous emmène vingt-deux ans plus tard.

    La famille recomposée paraît unie mais chaque membre est en souffrance. Durant le kidnapping, une des jumelles, Samantha a réussi à s’échapper et vit avec le poids de la culpabilité du survivant.

    Ses frères Wade, Blake et Brody et sa sœur Mackensie pleurent toujours intérieurement la disparition d’Élisha, d’autant que, régulièrement, des jeunes femmes revendiquent être celle-ci, appâtées par la fortune et le prestige de la famille.

    De plus, Molly, leur mère les a quittés sans un mot peu après et Erika, sa meilleure amie est rapidement devenue la seconde épouse de Caleb, leur père, amenant avec elle les enfants de son premier mariage, Léo et Cheyanne, ainsi que son petit dernier, River qui ressemble étrangement à leur père ! Par la suite, elle donnera naissance à une petite fille, Kennedy.

    Lors d’une grande réception, donnée sur l’un de leurs domaines, Caleb est victime d’une crise cardiaque, ce qui réunit à son chevet tous ses enfants, y compris Samantha.

    Cette dernière avait fait croire qu’elle vivait depuis trois ans à l’étranger, alors qu’en fait elle était restée à proximité, cachée chez sa meilleure amie, Prue, qui est aussi la seule. En revenant, elle sait qu’elle se dévoile et que son secret va être révélé. Elle redoute la réaction de ses proches, mais surtout celle de Léo, pour lequel son cœur n’a jamais cessé de battre.

    Blake travaille aux côtés de son père depuis longtemps, même si celui-ci ne lui a pas mâché la tâche. L’avenir de l’entreprise familiale repose sur ses épaules et il va avoir besoin du soutien du reste de la famille pour faire face. D’autant que les affaires périclitent doucement depuis quelque temps et qu’il est plus que temps d’insuffler un vent de changement et de modernité. Ses décisions vont à l’encontre de l’esprit conservateur de son père, qui va les prendre comme une rébellion et, même diminué par la maladie, va le défier.

    Par ailleurs, il a toujours été troublé par Prue et son retour, en même temps que celui de sa sœur, va lui donner l’opportunité de se rapprocher d’elle. Seulement, cet homme, qui s’est blindé intérieurement après avoir vu exploser sa cellule familiale est-il prêt à s’avouer ses sentiments et à les lui révéler, à elle qu’il accuse de mauvaise influence sur sa jeune sœur ?

    Mais dans l’ombre, quelqu’un cherche à nuire à la famille et manigance de sombres projets. La presse se déchaîne de plus en plus fréquemment, souvent à l’encontre de Cheyanne, qui est mannequin et a pourtant l’habitude d’être exposée aux médias.

    L’intrigue reste ouverte sur ce point, ainsi que sur Molly et Élisha. J’espère donc qu’une suite nous apportera plus de précisions !

    Shadows of the past -T1 : Delayed Love de Laura Black


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique