• Chroniques Auteurs W

  • Une histoire d'amour sans caribou de Charlie Wat

    En autoédition, 3 décembre 2017

    Le quotidien de Fanny n’est pas simple : veuve depuis 3 ans, elle court sans cesse entre ses obligations de maman et son métier d’aide-soignante dans une maison de retraite où elle s’efforce d’apporter un peu de bonheur aux pensionnaires. Au fil du temps, elle a développé avec l’un d’eux une véritable amitié. Aussi, lorsqu’elle apprend qu’il est au crépuscule de son existence et qu’il a besoin d’elle pour retrouver son amour perdu, elle n’hésite pas longtemps avant d’embarquer ses enfants dans un périple qui pourrait bien changer le cours de leur vie.

    L’avis de #Zouzounella : une jolie romance « doudou »

    J’ai beaucoup aimé retrouver la plume enjouée de Charlie Wat, qui décrit en finesse les émotions sans tomber dans le pathos.

    Ses personnages sonnent « vrai » et l’évolution des sentiments de certains est un réel plaisir. On remarque à plusieurs reprises qu’il ne faut pas juger selon les apparences, car elles sont parfois trompeuses.

    Le personnage principal semble ne plus rien espérer de la vie, excepté de voir le bonheur dans les yeux de ses deux enfants. C’est grâce à eux qu’elle tient, depuis qu’un méchant cancer lui a arraché, en trois mois, l’amour de sa vie et le père de ses enfants.

    Pourtant, elle est pleine de compassion pour ses patients, dans la maison de retraite dans laquelle elle travaille. Et elle s’inquiète particulièrement pour l’un d’eux, Jean-Noël, qui ne va pas bien fort et semble proche de ses derniers instants.

    Aussi, lorsqu’il lui demande de rapporter un edelweiss, gage de son amour à une vieille dame qu’il n’a jamais oubliée, et qui réside dans le Jura, elle ne peut se résoudre à lui dire non et à le laisser tomber. Elle part donc durant les vacances de Noël, accompagnée de ses enfants, dans la petite voiture de sa mère.

    Et durant le trajet, ses aventures et mésaventures commencent et se poursuivent arrivés à destination. Dans le petit hôtel familial, elle va faire des rencontres et nous allons découvrir une galerie de toutes sortes de personnages, et sa vie va s’en trouver changée.

    Je ne trouve rien de mieux pour décrire ce roman que ce que l’auteur préconise :

    « Un roman doux et drôle à la fois, une histoire délicate, des personnages tendres pour un texte qui fait du bien. À lire, emmitouflé dans un plaid, une tasse de chocolat à la main. »

    C’est tout à fait ça, un roman de saison, rempli de surprises et de la magie de Noël ! Et je vous laisse le plaisir de découvrir le pourquoi du « sans caribou » du titre ! ;-)

    Une histoire d'amour sans caribou de Charlie Wat


    votre commentaire
  • Noirs démons, T3 : Des cendres en enfer de Suzanne Wright, Traduction : Hélène Assens, chez Milady (17 novembre 2017)

    Ensemble, Harper et Knox ont affronté tous les dangers, des adeptes de magie noire aux Cavaliers de l’Apocalypse, sans compter l’humour très particulier de Lucifer. Pourtant, la nouvelle menace qui plane les prend au dépourvu – car elle vise Harper, et plus particulièrement ses ailes, dont tous sont censés ignorer l’existence... Une seule explication possible : un traître doit se dissimuler au sein de leur clan. Pour survivre, Harper devra faire appel à des forces plus maléfiques que jamais, et même Knox ne pourra la protéger. Les enjeux n’ont jamais été aussi élevés, car si Harper succombe, le monde tremblera devant la colère de son compagnon...

    L’avis de #Zouzounella : une suite qui ne m’a pas déçue !

    J’ai apprécié retrouver le personnage sarcastique de Harper, au cœur de nouvelles intrigues.

    Harper et Knox sont toujours à la recherche des Cavaliers, qui avaient tenté de se servir de la petite sphinx pour se débarrasser de Knox. Bien sûr, ils ne connaissent toujours pas la véritable nature de celui-ci !

    Harper se fait agresser dans sa boutique de tatouage, par des chasseurs qui veulent lui couper ses ailes, alors que nul n’est censé savoir que celles-ci se sont enfin révélées avec l’aide du feu de l’enfer de son compagnon.

    Peu après, ils apprennent une grande nouvelle.

    Mais elle est alors victime d’une incantation magique : le naturel protecteur de son amant se trouve porté à son paroxysme, ainsi que sa colère.

    Ils sentent qu’une information leur échappe et ne savent plus de qui se méfier, d’autant que certaines pistes semblent trop évidentes.

    Heureusement, le caractère de teigne de Harper lui permet de faire face et son amour pour son âme sœur la soutient, même au cœur des plus grands dangers. Et lui est prêt à tout pour la retrouver.

    Noirs démons, T3 : Des cendres en enfer de Suzanne Wright


    votre commentaire
  • La Meute du phénix, T1 : Trey Coleman de Suzanne Wright, Traduction Rose Guillerme, chez Milady (4 octobre 2013)

    Des cendres de la meute renaîtra l’amour...

    Incapable de se transformer en louve, Taryn Warner a toujours été méprisée par sa meute malgré son puissant don de guérison. Quand son père décide de l’unir de force à Roscoe Weston – un Alpha violent et dominateur qui lui promet de la briser – Taryn refuse de se soumettre. C’est alors que Trey Coleman, dangereux Alpha connu pour sa sauvagerie, lui propose un marché : s’unir – temporairement – à lui. Il y gagnerait une alliance et elle sa liberté. Mais faire semblant comporte aussi des risques. D’autant que leur attirance l’un pour l’autre semble hors de contrôle...

    L’avis de #Zouzounella : déçue… 

    J’étais très emballée par la quatrième de couverture mais j’ai été déçue.

    En effet, l’histoire n’est pas assez développée et n’aborde pas les interactions avec les êtres humains. Sinon, le scénario des âmes sœurs perdues et du traître parmi la meute a été bien mené.

    Par ailleurs, même si l’héroïne est plaisante avec ses réparties et son caractère de feu, le héros, lui m’a semblé être un obsédé sexuel et de la domination.

    Je ne sais pas ce que donnait le texte original, mais les propos sont souvent très vulgaires et les scènes de sexe, trop nombreuses et crues, avec une espèce de déviance. Où est la romance dans tout ça ?

    Je sais bien qu’on est dans un univers de loups-garous, mais quand même, trop c’est trop !

    On est quand même à la limite de la pornographie et les clichés machistes du genre « tu me dis non, mais tu vas voir tu vas aimer ça quand même », je trouve ça malsain.

    De plus, c’est pour éviter ce genre de comportement qu’elle fuit l’autre alpha, alors pour la cohérence, ce n’est pas terrible : c’est le sketch de ce qui différencie le bon et le mauvais chasseur !

    La Meute du phénix, T1 :  Trey Coleman de Suzanne Wright


    votre commentaire
  • Saga Lucynda Dubois - T1 - Un avenir compromis de Delphine Wysocki

    En autoédition

    Lucynda, jeune fille sans histoire, a toujours eu énormément de mal à s’attacher aux gens qui l’entourent et s’est continuellement sentie à l’écart, sans savoir pourquoi. Quelque chose ne va pas, tout semble faux…

    Un beau jour, elle a une absence de plusieurs minutes. Une inconnue, avec un don hors du commun, semble la connaître plus que quiconque… Mais c’est une horrible tragédie qui va bouleverser son quotidien…
    Quelqu’un l’espionne, la traque... et est capable de tout pour l’avoir…

    Cependant, elle ne sera pas seule face à tout cela, des personnes veilleront sur elle. Sont-ils seulement fiables ? Pourquoi restent-ils si mystérieux ? Et pourquoi ce beau ténébreux l’attire-t-elle, autant qu’il la terrifie ?

    Entrez dans ce monde inédit à vos risques et périls…

    L’avis de #Zouzounella : une histoire fantastique très originale !

    Lors de « Contes et Légendes à la Ferme » à Provins le 11 août dernier, j’ai été attirée par l’auteur, fort sympathique et parlant avec passion de ses ouvrages. Je n’ai donc pas pu résister au plaisir de lui demander deux de ses livres, « Tentation obscure » (que je chroniquerai prochainement) et celui-ci.

    J’ai découvert un univers très original, dans une ambiance fantastique, qui mélange avec bonheur science-fiction, une pointe de fantasy et bit-lit. Un cocktail détonnant et étonnant, que j’ai apprécié.

    Comme c’est un premier tome, il présente les différents mondes et protagonistes et donne une orientation sur le déroulement des suivants.

    L’héroïne est surprenante, parfois doutant d’elle et parfois ayant une trop grande confiance dans ses nouvelles aptitudes. On sent qu’elle ne maîtrise pas encore son nouvel entourage ni ses nouvelles capacités, qui sont toutefois assez impressionnantes.

    Ses nouveaux amis sont intéressants avec des natures et des dons de différentes sortes. Ses interactions avec eux sont variées, elles aussi.

    Il m’est difficile d’en dire plus sans spoïler, ce qui serait vraiment dommage ! D’autant que le premier volume laisse sur un cliffhanger inattendu et on n’a qu’une envie : lire la suite !

    Saga Lucynda Dubois - T1 - Un avenir compromis de Delphine Wysocki

    Saga Lucynda Dubois - T1 - Un avenir compromis de Delphine Wysocki


    votre commentaire
  • Promenons-nous dans les bois : Loup y es-tu ? de Suzanne Williams 

    Éditions Sharon Kena – 16 mai 2017

    La surprise du jour : Je me retrouve coincée dans l’embouteillage du siècle pendant que mon premier entretien d’embauche me passe sous le nez. Au programme : coups de klaxon, frustration et ennui mortel…
    Le bouquet final : Un type de la taille d’un colosse qui passe par là décide de m’enlever. Là, mon avenir prend un nouveau tournant !

     

    L’avis de #Zouzounella : une autre vision du comportement des loup-garous

    J’ai un avis un peu mitigé sur cette lecture.

    En effet, j’ai beaucoup apprécié le début de l’histoire, avec l’enlèvement d’Élise en pleine ville, qui est assez original.

    Mais la suite m’a un peu refroidie, en ce que ça ne me paraissait pas très cohérent, avec ce triangle amoureux qui en fin de compte n’en est pas vraiment un et qui dure, à mon goût, un peu trop longtemps..

    Par ailleurs, le passage avec Carmin, loup alpha agressif d’une autre meute et son élimination par l’héroïne me semble un peu faible au niveau psychologique dans la suite des évènements. Je sais bien que c’est une romance, mais ça manque de crédibilité.

    Mais c’est simplement mon ressenti !

    Sinon l’écriture est fluide et agréable, on le lit en quelques heures sans se prendre la tête. La vision de l’auteur sur le comportement social d’une meute de loup-garous lui est propre et se tient.

    Promenons-nous dans les bois : Loup y es-tu ? de Suzanne Williams


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique